16/10/2014

Marinakis ou l'odeur de souffre du business à la grecque

MarinakisVang.jpgDébut octobre, la police hellénique a déjoué une tentative d’attentat qui visait plusieurs hommes d’affaires grecs, dont Evangelos Marinakis. Si ce géant du transport maritime est inconnu en Suisse et dans les principales capitales européennes, c’est une célébrité en Grèce où il multiplie les casquettes : industrie, sport, politique, l’homme brasse large et n’aurait pas son pareil pour jouer de son influence. Symbole d’une Grèce où la corruption fait loi, Marinakis est souvent cité dans des affaires sans pourtant être inquiété. Une réputation qui lui vaut pourtant quelques inimitiés.


Un suspect arrêté

Evangelos Marinakis peut remercier sa bonne étoile et la police grecque. Le 2 octobre, l’homme d’affaires a en effet dû sentir un petit frisson de soulagement parcourir son corps au moment où les forces de l’ordre ont arrêté un individu qui préparait ce qui est aujourd’hui qualifié « d’attaque terroriste » et qui le prenait directement pour cible. Le suspect arrêté, un jeune homme entre 25 et 30 ans, a été retrouvé avec un carnet de notes dans lequel figuraient les noms et adresses de quelques hommes d’affaires, dont celui de Marinakis. Le suspect, qui avait semble-t-il planifié une attaque à la bombe, serait un militant d’extrême gauche mais son identité n’a pas encore filtré dans la presse.

Tout porte à croire que cette tentative de crime ait une motivation politique même si la police nationale n’a fait pour le moment aucune déclaration officielle qui confirmerait cette thèse. Cet épisode a cependant remué la sphère politico-économico-industrielle grecque qui se voit devenir l’objet des pires attentions. Enfin, tout le monde ne se sent pas concerné par ce genre de complots, à l’image de John Angelicouss. Quand on l’interroge pour savoir si ce récent événement l’a poussé à renforcer sa sécurité personnelle, le patron de l’entreprise de transport maritime Angelicoussis Shipping Group répond : « Je ne me sens vraiment pas concerné, ma fille a passé un très bon moment en Grèce. Si j’étais inquiet, ça n’aurait pas été le cas ».

Pour Angelicoussis, il est important de savoir faire profil bas et de ne pas trop occuper l’espace médiatique quand on est un grand patron. « Si vous êtes dans le paraître et que vous paradez en exhibant votre argent, le risque que ce genre de choses arrivent existe ». Une déclaration loin d’être passée inaperçue puisqu’elle égratigne directement les travers de son compatriote Marinakis.

L’omnipotence selon Marinakis

Armateur milliardaire, propriétaire du club de football de l’Olympiakos FC., conseiller municipal, ancien président de la Fédération hellénique de football (HFF), Marinakis cumule les fonctions sans peur d’avoir le tournis ou de mélanger les dossiers. Au contraire, pour lui chaque dossier a tendance à servir l’autre et ce comportement tentaculaire semble faire partie d’une stratégie bien rodée qui le place aujourd’hui au rang des personnes les plus influentes de son pays. Et qu’importe s’il faut faire ou défaire les règles pour maintenir le niveau.

Régulièrement épinglé dans des affaires de trafic d’influence sans être jusqu’ici condamné, ce fils d’armateur grec jouit d’une réputation sulfureuse : matches truqués, extorsion de fonds, organisation criminelle, menaces, manipulation politique, etc. Un champ lexical symptomatique d’un homme qui n’hésite pas à tirer les ficelles les plus sombres pour faire avancer son affaire, et cela tout en continuant de sourire aux photographes. La peur se faire pincer n’empêche en rien Marinakis de dormir, son réseau lui confère une immunité lui permettant de continuer ses affaires avec audace.  De plus, l’ancien président de la Superleague du football grec serait parvenu à museler la presse nationale en ayant recours aux bonnes vieilles techniques d’intimidation. Les ingrédients pour faire un bon biopic hollywoodien sont donc tous réunis, il ne reste plus qu’à tourner.

Evangelos Marinakis est représentatif d’une Grèce où combines et magouilles sont monnaie courante dans l’espace politique et économique. Représentatif d’une flopée d’individus qui ont la main mise sur le système en place et qui ne penses qu'à agir pour satisfaire leurs intérêts. Intouchables peut-être, les Marinakis et consorts n’en sont pas moins invincibles. Si l’épisode du mois d’octobre a été désamorcé à temps, tout aussi répréhensible qu’il soit, il rappelle cependant que la corruption et ceux qui la font nourrissent en Grèce des sentiments extrêmes, à la hauteur de leurs  actes.